Home » Un peu de culture » La grande histoire du camping

La grande histoire du camping

Camping RomainLe camping, tout le monde connait ! C’est un mode de vacances qui séduit de plus en plus de français chaque année. Ce qu’on sait moins en revanche, c’est d’où nous viens cette pratique millénaire. Nous vous proposons un petit retour en arrière, aux temps immémoriaux des balbutiements du camping.

Des origines vieilles de 3000 ans !

On pourrait dire que la pratique du camping est vieille comme le monde. On n’est pas loin puisqu’on sait que déjà plus de 1000 ans avant JC, les voyageurs utilisaient des toiles pour s’abriter lorsqu’ils faisaient escale en pleine nature. Cette pratique du camping touche au plus profond de nos racines d’être humain : la volonté de retour à la nature et la recherche de liberté.

Cependant le camping sous tente trouve surtout ses origines dans les pratique militaires et ce, dès l’époque romaine. On a tous en tête l’image des campements romains, que ce soit dans les BD d’Astérix ou dans les nombreux péplums (Gladiator par ex.). Dans les faits, les romains ont surtout inventé la tente latine (ou pagan), qui est composée de toiles tendues sur les côtés et d’un toit en forme de pyramide. Les militaires vivaient donc dans ces tentes sur un terrain appelé campus. Ce mot qui signifie traditionnellement le champ désignait en l’occurrence une vaste étendue de plaine. D’ailleurs, le « campus martius » (le champ de Mars) de Rome est également une référence à ces camps militaire puisque Mars était le dieu de la guerre.

Les rois de France et d’Angleterre: 1ers campeurs modernes ?

Durant de nombreux siècles, le camping restait donc une pratique militaire. Cependant, au 11ème siècle, cette pratique commençait à faire un premier pas vers le loisir comme nous le connaissons actuellement. En effet, les rois français et anglais, durant leurs longs voyages, étaient souvent obligés de faire des escales. Et parfois, il leur arrivait de dormir sous tente lorsqu’ils ne pouvaient pas être accueillis dans des demeures assez grandes pour les hébergés avec leur suite. D’ailleurs, une des plus célèbre rencontre entre un roi de France et son homologue anglais eut lieu sous une tente. En effet, lorsque que François 1er et Henri VIII se rencontrèrent près de calais et firent tous deux monter un camp temporaire qui témoigne de leur puissance. François Ier fit ériger le Camp du drap d’or, gigantesque tente de plusieurs dizaine de mètres de haut qui témoigne de sa richesse.

Le mot camping trouve ses origines dans les langues françaises et anglaises. En effet lorsque Guillaume le conquérant envahit l’Angleterre au 11ème siècle, les deux cultures et surtout les deux langues se mélangèrent. Le mot « camper » apparaitra dans un texte français de 1465 et le terme « camping » est attesté en 1572 dans les livres anglais. Les 2 termes faisaient références au campement militaire. D’ailleurs, l’expression « être bien campé sur ses jambes » trouve également la même origine militaire puisqu’elle désignait la posture des militaires.

Vers la démocratisation des vacances au camping.

Faisons un bon en avant jusqu’à la fin du 19éme et le début du 20ème siècle. C’est en effet à cette période que se développe le camping comme on l’entend aujourd’hui, c’est-à-dire en tant qu’activité de loisir et de tourisme. Le mot camping apparait en France en 1903 dans le journal sportif L’Auto dans un article sur les campements sportifs anglais. En fait, en 1875, l’Association of Cycle Campers est fondée à  Londres et regroupe des aristocrates anglais qui se déplacent en roulottes tractées par des chevaux puis par des voitures pour se déplacer sur leurs différentes propriétés. En France, deux clubs furent créés en 1910 et en 1912. Cependant, jusqu’aux années 1930, le camping se limitait à une population très bourgeoise et ce n’est qu’avec les congés payés que la démocratisation de cette pratique s’enclencha.

Après la Seconde Guerre Mondiale, l’afflux des touristes dans les régions de bords de mer entraina une grande période de travaux urbains qui vont permettent de créer des zones d’aménagement spécialement conçus pour les vacancier : ce sont les premiers campings municipaux. Ils seront placés à proximité des zones urbaines, dans les régions touristiques et également sur les itinéraires des vacanciers pour faire étape. Depuis cette période, la demande ne cesse de croitre. Dans les années 1980, déjà plus de 37% des vacanciers déclaraient privilégier le camping et ce nombre est en constante augmentation puisqu’ils sont aujourd’hui plus de 50% à choisir ce mode de séjour.

On peut voir que le camping est une pratique qui a peut-être toujours existé mais pas dans le sens qu’on lui connait aujourd’hui. Et comme le résumait l’historien J. Bousquet dès 1945 : « Le camping est à la fois la chose la plus ancienne et la plus récente. ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *